Le bleu de la Mémée

Le bleu de la mémée, l’un des ancêtres des bleus d’Auvergne.

IMG_0387

 

Au 19è siècle un habitant de Laqueuille (63), Antoine Roussel, avait remarqué que les fourmes des éleveurs bleuissaient, offrant alors une saveur agréable et parfumée.
En 1845, il a eu l’idée d’incorporer des moisissures bleues de pain de seigle dans des fourmes blanches.
Il perça ensuite les fourmes avec une aiguille pour aérer les fromages et permettre ainsi à la moisissure bleue de se diffuser. Il inventant ainsi la technique dite du « piquage ».
Après plusieurs années de tests, le bleu de Laqueuille est né !

 

 

Coupe Bleu de Laqueuille

Ce bleu est un fromage de terroir à pâte persillée, à croûte sèche et fleurie, et fabriqué au lait de vache venant de producteurs locaux sélectionnés. La pâte est non pressée, non cuite, fermentée et salée à la main. Un affinage lent jusqu’à 90 jours en font un bleu de caractère doux et onctueux.

Aujourd’hui, seule la Société laitière de Laqueuille  perpétue encore la tradition en fabriquant ce fromage d’exception.
D’autre part, cette société est une Société d’Intérêt Collectif Agricole (SICA) et fonctionne en autonomie technique, administrative, comptable et commerciale avec un conseil d’administration principalement composé de producteurs locaux.

https://www.fromages-laqueuille.fr

J’ai eu le bonheur de visiter ce lieu et d’observer ainsi toutes les étapes de fabrication de ce fromage dont voici quelques photos :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Outre le Bleu de Laqueuille, cette société fabrique et affine également une Fourme d’Ambert, du Bleu d’Auvergne, du Bleu des Causses et des créations originales comme le Bleu des Neiges. Ils proposent également une Gamme bio et AOP !

 

Comment déguster le bleu de la mémée ?

Si vous voulez suspendre vos convives avec ce subtil fromage autrement qu’en le présentant avec du pain et du vin, voici quelques idées d’accords de saveur originales, en présentation à l’assiette ou en verrine :

– Meringue à la fraise/framboise, gelée de fruits rouges
– Enrobé dans du chocolat noir
– Confiture de châtaigne et gelée de Birlou
– Sabayon, citron confit et chapelure de pain
– Gel de thé à la menthe, kumquat confit et amande effilée
– Espuma de café, fève de tonka

Une réflexion sur “Le bleu de la Mémée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s